HYPOKHÂGNE LITTÉRATURE 2020-2021 BIBLIOGRAPHIE

(actualisé le )

HYPOKHÂGNE LITTÉRATURE 2019-2020
Lettres Supérieures – Français

J. Dieudonné

L’entrée en hypokhâgne se prépare par des lectures : il s’agit de se constituer une solide culture personnelle à travers la fréquentation des grandes œuvres littéraires et des écrits théoriques. Les années d’hypokhâgne et de khâgne sont des années de lecture intense, qu’il ne faut pas réduire à du bachotage : c’est en y prenant plaisir et en diversifiant vos intérêts qu’elles seront les plus fécondes. Mais la réussite en Lettres supérieures tient à coup sûr à votre capacité à devenir un bon lecteur.
Rien ne saurait remplacer une lecture sensible et attentive des œuvres dans leur intégralité. Voici une première liste, sommaire, purement indicative (c’est le désir et le plaisir qui doivent vous guider) des œuvres à lire et à connaître. Pour cet été, parmi les œuvres que vous n’avez pas lues, choisissez au moins un roman par siècle, deux pièces classiques, une pièce du XIXe, une du XXe, deux recueils de poésie.

1 Pour le roman : lire au moins un grand roman par siècle, par exemple Gargantua de Rabelais, La Princesse de Clèves de Madame de La Fayette, Les Liaisons dangereuses de Laclos, Le Paysan parvenu de Marivaux, La Femme de trente ans de Balzac, La Chartreuse de Parme de Stendhal, L’Éducation sentimentale de Flaubert, et pour le XXe siècle, Voyage au bout de la nuit de Céline, L’Espoir de Malraux, Le Ravissement de Lol V. Stein de Duras, Le Rivage des Syrtes de Gracq, La Vie mode d’emploi de Perec. Un roman contemporain : Fuir de Jean-Philippe Toussaint.

2 Pour le théâtre : il faut bien connaître au moins deux pièces de Molière (Le Misanthrope, L’École des Femmes, Tartuffe, Dom Juan), de Corneille (L’Illusion comique, Le Cid, Cinna, Horace), et de Racine (Phèdre, Andromaque, Britannicus, Bérénice). Puis lire une pièce du XVIIIe siècle (Marivaux, La fausse suivante), une pièce du XIXe (Lorenzaccio de Musset), une pièce du XXe (Fin de partie de Beckett ou Roberto Zucco de Koltès), une pièce du XXIe (Incendies de Wajdi Mouawad).

3 Pour la poésie : il est utile de fréquenter les anthologies (celles publiées par siècle dans la collection de poche Poésie/Gallimard par exemple). Lisez au moins deux recueils de poèmes : Les Amours de Ronsard, Les Regrets de du Bellay, Les Contemplations d’Hugo, Petits poèmes en prose de Baudelaire, les Illuminations de Rimbaud, Le Parti pris des choses de Ponge.

4 Pour les essais, la meilleure entrée dans le genre, c’est Montaigne : piochez dans ses merveilleux Essais. Un « essai » par jour, c’est la certitude d’un été réussi.

Pour préparer l’exercice de la dissertation, il est bon de s’initier à la littérature critique et théorique. Procurez-vous Littérature : 150 textes théoriques et critiques de Vassevière et Toursel chez Armand Colin et fichez-le. Il vous sera utile toute l’année.

Pour vous initier à la réflexion critique sur la littérature, vous pouvez aussi lire quelques ouvrages de référence parmi les suivants :
En lisant en écrivant, de Julien Gracq (José Corti éd)
Écrits sur le théâtre de Roland Barthes (Points Seuil)
L’Art du roman de Milan Kundera (Gallimard)
Histoire de la littérature récente d’Olivier Cadiot (Folio)
- ils sont tous stimulants et agréables à lire.