Joliot ambassadeur de la mémoire du Mont Valérien Quatre élèves de série ST2S du lycée Joliot-Curie sont devenus ambassadeurs de la mémoire du Mont Valérien

(actualisé le ) par Marion Denis

Depuis la rentrée 2018, le lycée Joliot-Curie participe au projet "ambassadeurs de la mémoire de la Shoah" en formant des ambassadeurs de la mémoire du Mont Valérien, principal site francilien d’exécution de résistants par les autorités allemandes pendant la Seconde Guerre mondiale, situé à quelques kilomètres de notre établissement. [1]
La classe de ST2S suivie par Marion Denis, enseignante d’histoire-géographie, a travaillé en 1ère puis en terminale, à retracer le parcours d’une petite dizaine d’hommes fusillés au Mont Valérien pendant la Seconde Guerre mondiale. Les élèves se sont rendus plusieurs fois sur le site du Mont Valérien [2], ont mené un travail de recherche qui leur a permis de réaliser des affiches exposées au CDI puis en salle 215 à ce jour. Ils ont été aidés dans ce travail interdisciplinaire par monsieur Collongues, leur professeur de français, avec lequel ils ont travaillé sur le thème "poésie et résistance" en lisant le recueil de Paul Eduard Au rendez-vous allemand.
Dans le cadre de ce projet, ils ont pu rencontrer Georges Duffau-Epstein, fils de Joseph Epstein, chef des FTP d’Ile-de-France, fusillé au Mont Valérien le 11 avril 1944, après avoir écrit à son tout jeune fils Georges (né en 1941) une lettre d’adieu bouleversante. [3]
Durant l’année de terminale, nos élèves ont préparé les rencontres nationales des ambassadeurs de la mémoire de janvier 2019, où se sont retrouvés des jeunes de toute la France, représentant chacun un lieu de mémoire faisant partie du réseau des lieux de mémoire de la Shoah (la prison de Montluc à Lyon, la maison d’Izieu dans l’Ain, le camp de Rivesaltes, le camp de Natzweiler-Struthof....). [4]
Une quinzaine d’élèves de Joliot ont présenté un hommage aux fusillés du Mont Valérien dont ils avaient retracé le parcours (Tony Bloncourt, Marcel Rajman, Joseph Epstein, Albert Abalain, Boris Vildé, Szmul Balbin, Georges Geoffroy, Chuna Bajzstock) mêlant les lettres d’adieu des fusillés et des poésies de Paul Eluard. Ils ont été aidés par la metteuse en scène Elodie Chanut dans l’élaboration de cette prise de parole en public à voix haute.
Quatre élèves ont souhaité participer aux 4 jours de rencontres nationales des ambassadeurs de la mémoire de janvier 2019 et sont devenus officiellement des ambassadeurs de la mémoire : Jean, Hadhoirna, Amarine, Camilla.
Ils ont pu participer à un programme très riche :
- jeu de piste dans Paris autour de la figure de Simone Veil
- rencontre avec Esther Sénot, rescapée d’Auschwitz, déportée en 1943 à 15 ans [5]
- visite du Panthéon, et rencontre avec un des fils de Simone Veil, hommage à Pierre et Marie Curie, mère d’Irène Joliot-Curie dont notre lycée porte le nom
- visite du mémorial de Drancy préparée par les élèves ambassadeurs de ce lieu.
- Ravivage de la flamme du soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe
- Participation à la journée européenne de la mémoire des génocides et de prévention des crimes contre l’humanité, en présence d’Anne Hidalgo, maire de Paris
Bientôt, ils passeront le flambeau de l’histoire et de la mémoire du Mont Valérien à une nouvelle classe, la 1ère STMG1, qui continuera le partenariat avec ce lieu proche mais pas toujours bien connu de la communauté éducative du lycée Joliot-Curie.

Voir en ligne : site du mémorial du Mont Valérien