La CPGE littéraire / les enseignements à Joliot-Curie

(actualisé le )

-  Les CPGE littéraires sont des Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles. Elles préparent en particulier aux concours des écoles normales supérieures (Paris, Lyon, Cachan), de l’Ecole des Chartes, des écoles supérieures de commerce et de gestion, des instituts d’études politiques, des écoles de traduction, de communication et de journalisme.

-  C’est une filière sélective qui recrute sur dossier les bacheliers L mais elle est aussi ouverte aux bacheliers ES et S.

-  Le cursus, qui se déroule dans un lycée, comprend deux années (Lettres supérieures ou Hypokhâgne et Première supérieure ou Khâgne).

Hypokhâgne ou Lettres Supérieures

  • En hypokhâgne, depuis la réforme de 2007, l’enseignement, largement généraliste et pluridisciplinaire, est désormais le même partout et ne détermine pas le choix de la khâgne effectué en fin d’année.
    Il existe cependant des enseignements optionnels différents selon les lycées, en particulier des options artistiques, qui peuvent être importants pour suivre certaines spécialités en khâgne.

La CPGE de Joliot-Curie propose à ses étudiants trois options en hypokhâgne :
- LV2 renforcée (2h de plus en allemand ou en espagnol)
- Option Géographie (2h de Géographie supplémentaires)
- Option Théâtre (6h de cours de Théâtre, théorie et pratique, et spectacles tout au long de l’année)

  • Les étudiants, qui sont admis à passer en khâgne, font le choix d’une spécialité qui aura un enseignement renforcé.
    Ils choisissent aussi les concours auxquels ils souhaitent se présenter. La création de la Banque d’Epreuves Littéraires a multiplié le nombre de ces concours (cf. infra).

Khâgne ou Première Supérieure

Le lycée Joliot-Curie prépare au concours d’entrée de l’ENS de Lyon (avec géographie obligatoire à l’écrit) et de l’ENS Cachan (pour les anglicistes).
Il propose quatre spécialités :
- Anglais
- Histoire-Géographie
- Lettres Modernes
- Théâtre (une option rare au niveau national)

  • En revanche, le choix d’un autre concours (ENS de Paris) ou d’une spécialité différente, conduira l’étudiant à poursuivre sa scolarité dans un autre établissement.
  • Les étudiants qui souhaiteraient tenter une nouvelle fois le concours (cuber) ont la possibilité de refaire une année de khâgne, en fonction de leurs résultats et des places disponibles dans la future khâgne.

Voir en ligne : Sur l’hypokhâgne - site de l’Onisep