Site de l'académie de Versailles

Accueil > Formations > Classes Préparatoires > Bibliographies d’été > Programme 2015-2016 littérature tronc commun

Programme 2015-2016 littérature tronc commun

LITTÉRATURETronc commun

Programme Khâgne session 2016

Axe 1 : - Le roman.

Axe 2 : - L’œuvre littéraire, ses propriétés, sa valeur.

- Littérature et politique.

Œuvres :

a) Pierre Corneille, Le Cid, GF Flammarion, n° 1414, éd. B. Donné, 2009, ISBN : 9782081224759.

b) Marivaux, Le Paysan parvenu, GF Flammarion, n° 1437, éd. E. Leborgne, 2010, ISBN : 9782081231481.

c) Victor Hugo, Quatrevingt-treize, GF Flammarion, n° 1160, éd. J. Wulf, 2014, ISBN : 9782081342477.

d) Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit, Gallimard, Folio, n° 28, 1972 (réimpr. 1993), ISBN : 9782070360284.

Il est indispensable d’acheter les œuvres dans l’édition demandée par les ENS (numéro ISBN) !

Indications de lecture pour la rentrée 2015 

Ces indications sont le fruit d’un travail d’échanges avec Alain Brünn et. Philippe Mangeot ( lycée Lakanal ) . Merci à eux !

L’année de khâgne est particulièrement dense. Un travail de lecture, réfléchie, est vraiment incontournable durant l’été.L’obligation absolue est de lire les quatre œuvres (et l’appareil critique qui accompagne certaines d’entre elles) . Le programme est resserré autour de problématiques qui ne prendront vraiment sens qu’en croisant très vite, même ponctuellement les œuvres. Or, si je convoque Hugo dans notre étude du Cid et que vous ne l’avez pas lu, tout tombe.

Les indications qui suivent privilégient, sauf pour la découverte des axes, des propositions de lecture d’œuvres littéraires. D’autres lectures, critiques et théoriques, vous seront naturellement demandées au fil de l’année. Il est donc essentiel que soit fait en amont, entre juin et septembre, ce premier travail d’approche du programme, qui permettra de faire résonner les œuvres entre elles et avec les axes. Ce qui suit va sembler, à juste titre, assez monstrueux. Cela l’est, évidemment, et le but n’est pas du tout de vous placer devant une tâche écrasante et impossible, seulement d’ouvrir un chantier de réflexion, de donner des idées, de vous inciter à mettre en marche quelque chose. Ne pas tenter de tout lire, mais commencer à picorer un peu : ce sera déjà beaucoup, ce sera bien.

Autour des axes, pour une première approche :

Si , parmi cette liste d’ouvrages, vous pouviez en lire trois ou quatre, variés, ce serait idéal. L’astérisque indique les textes à lire en priorité

Roland Barthes, Essais critiques, « Chateaubriand : Vie de Rancé », « 

Littérature et significations » et « Ecrivants et écrivains »

  • R. Barthes, Le degré zéro de l’écriture, 1953, « Qu’est-ce que l’écriture ? »
  • G. Genette, Fiction et diction, Paris, Seuil
  • Vincent Jouve, Poétique des valeurs, PUF *
  • Nathalie Piégay-Gros, Le roman, GF corpus (à acheter) *
  • Georges Lukacs, Le roman historique, Petite bibliothèque Payot *
  • Thomas Pavel, La pensée du roman, Folio essais *
  • Vincent Jouve, Poétique du roman, Armand Colin
  • Jacques Rancière, La Parole muette, Essai sur les contradictions de la littérature, Fayard/Pluriel
  • Jacques Rancière, Le partage du sensible, Esthétique et politique, La fabrique *
  • Jacques Rancière, Les mots de l’Histoire, essai de poétique du savoir, Points seuil
  • Collectif, « Toi aussi, tu as des armes », poésie et politique, La fabrique
  • Sartre, Qu’est-ce que la littérature ? , Folio essais

Autour des œuvres, plus particulièrement

L’astérisque indique les textes à lire en priorité, cela fait déjà trop, je sais…

Sur la question du rapport entre théâtre cornélien et question politique, notamment la relation du héros et de l’Etat :

Horace *

Suréna *

et, si possible, Cinna, ce serait parfait !

Il serait aussi utile de se pencher sur Le Roi-Machine : spectacle et politique au temps de Louis XIV de Jean-Marie Apostolides, comme de lire, pour entrer autrement dans la question politique au XVIIème siècle, le chapitre « Du Souverain et de la République »* dans Les Caractères de La Bruyère.

Pour interroger, au-delà de la pièce de Corneille, le couple théâtre et politique, la figure du héros et celle du peuple qu’il convoque (en jeu par ailleurs dans les romans de Hugo et de Céline) :

Shakespeare, Coriolan *

Chénier, préface de Charles IX ou l’école des rois*

Hugo, Le roi s’amuse

Musset, Lorenzaccio

Ibsen, Un Ennemi du people

Jarry, Ubu-Roi.*

Autour de la lecture du Paysan parvenu sur l’articulation du picaresque (qui a aussi à voir avec Voyage au bout de la nuit), du roman-mémoires et de l’écriture autobiographique :

Lesage, Gil Blas de Santillane

Crébillon, Les Egarements du cœur et de l’esprit

Prévost, Manon Lescaut

Rousseau, Confessions, Livre II *

Par ailleurs, sur la question du langage chez Marivaux :

La Double Inconstance

Les fausses Confidences.

Sur Hugo politique :

Extraits des Misérables * (la deuxième partie, la troisième à partir du livre 4 " les amis de l’ABC », la quatrième)

Écrits politiques *(en livre de poche)

La Fin de Satan

Autour de Quatrevingt-treize, pour une réflexion sur la représentation de la révolution, et de la Terreur :

Chénier, Iambes *

Balzac, Sur Catherine de Médicis (4ème partie du roman « Les deux rêves »)*, Les Chouans, Un épisode sous la terreur.

Dumas, extraits des Mémoires d’un médecin (en ligne fr.feedbooks.com : lire "Introduction" qui est une sorte d’avant-texte allégorique)

Barbey d’Aurevilly, L’Ensorcelée

Michelet, extraits de La Révolution française (les deux préfaces du tome I et préface de la Terreur tome VII)*, Le Peuple (Chapitre VII, troisième partie) – voir aussi ci dessous

Arasse, La guillotine et l’imaginaire de la terreur

Michon, Les Onze *

Alejo Carpentier , Le siècle des Lumières

Pour accompagner la lecture de Céline

Godard, Céline scandale*

Godard, étude du Voyage au bout de la nuit en Foliothèque

Voltaire, Candide *

Barbusse, Le Feu

Conrad , Au cœur des ténèbres

Cendrars, Les Pâques à New York*

Pour envisager les questions du peuple et de la langue dans les récits du XIX °/ XXI° siècles outre Les Misérables déjà cités :

Michelet, extraits de Le Peuple (téléchargeable depuis le site Gallica : lire notamment la longue préface, P. I-XXXIII * et la deuxième partie, chapitres 1 à 3)

Zola, L’Assommoir *

Queneau, Le Chiendent

Echenoz, 14*

Ernaux, La place *

Et pour finir ( ou presque ) , pour croiser les trois axes :

Proust, Le Temps retrouvé, Chapitre III « Matinée chez la princesse de Guermantes » *

Enfin, à voir ou à écouter :
La mise en scène du Cid par Thomas Le Douarec , disponible sur Youtube

Le Cid, opéra de Massenet, Palais Garnier 2015, enregistrement disponible sur culturebox

Une conférence d’Anne Spiquel, " Quatre-vingt-treize" (2014), qui permet aussi une mise au point historique, accessible sur Youtube

Un documentaire " Voyage au bout de Céline " ( France 5 , 2011) , accessible sur Youtube

" Lire Céline aujourd’hui " : Henri Godard, séminaire doctoral de Julia Kristeva , 2011, sur Youtube

Une conférence en ligne de Philippe Forest " Louis Ferdinand Céline " (2014), accessible sur Youtube , et qui s’ouvre une question fondamentale pour notre programme : " Que peut la littérature ? "

L’album Voyage au bout de la nuit, Tardi/Céline


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Joliot Curie - Nanterre (académie de Versailles)
Directeur de publication : Madame MOTTA GARCIA