Site de l'académie de Versailles

Accueil > Formations > Classes Préparatoires > La vie de la prépa > Hors les murs > Voyage d’étude de la CPGE à Budapest du 18 au 23 mai 2013

Voyage d’étude de la CPGE à Budapest du 18 au 23 mai 2013

Organisé par Monsieur SAUGE-MERLE

Descriptif du voyage.

Voyage ouvert aux classes d’hypokhâgne, de khâgne et aux anciens de la CPGE.
Nombre de places offertes : 49.

Nombre de professeurs accompagnateurs (4) :
Anne Jolivet, Nelly Le Naour, Julien Dieudonné, Pierre Sauge-Merle.

Les retombées pédagogiques et culturelles seront multiples. La visite de Budapest s’inscrit à la fois dans le programme de géographie d’hypokhâgne et de khâgne de l’année 2012-2013.
En hypokhâgne, une grande partie de l’année sera consacrée à l’étude du phénomène de métropolisation. Budapest nous apportera un éclairage sur l’Europe de l’Est et l’évolution de ses capitales depuis la chute du Rideau de fer.
En Khâgne, le voyage permettra de poser sur le terrain la question des frontières et de leurs fluctuations : du processus de « frontiérisation » à celui de « dévaluation », de « défonctionnalisation » et de « démantèlement » (Bordering/Debordering).

Programme du voyage.

J1 : Voyage aller Nanterre/ Budapest. Franchissement des frontières.

J2 : Arrivée à Budapest. Visite de Buda (Palais royal, Bastion des Pêcheurs visite, vieille ville de Buda, église Mathias visite, la Galerie nationale hongroise) ; complexe thermal et hôtel Gellért ; pont des Chaînes.

J3 : Pest (Parlement, Basilique Saint Etienne, Synagogue, Musée national hongrois, promenade dans la ville à la recherches de édifices Sécession) ; temps libre.

J4 : Boucle du Danube (visite de Szentendre, Visegrad et Estergom).

J5 : Pest (Place des héros et Monument du Millénaire, Musée des Beaux-Arts (peinture européenne), châteaude Vajdahunyad, bains Széchényi ; Maison de la terreur et sa réécriture de l’histoire ; fin d’après midi libre pour achats ou musée supplémentaire pour les volontaires (musée d’Ethnographie ou des Arts appliqués)). Départ.

J6 : Voyage retour Budapest/Nanterre. Franchissement des frontières.

Petite bibliographie pour préparer le voyage à Budapest.

I / Quelques sites internet.

http://www.lonelyplanet.fr/

http://www.routard.com/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Hongrie

http://www.hongrietourisme.com/

http://europa.eu/about-eu/countries/member-countries/hungary/index_fr.htm

http://www.lemonde.fr/hongrie/

II / Quelques guides et cartes.

Carte IGN de la Hongrie au 1 : 300 000. ISBN : 978.2.7585.0153.4.

Carte IGN de Budapest au 1 : 16 000.

Budapest, Le petit futé, 2011 (choisir dernière édition), 264p.

Budapest et la Hongrie, Hachette, Guide évasion, 2008, 223p.

Budapest, Hachette, Guides Voir, 2011, 272p.

Budapest, Gallimard, Encyclopédie du Voyage, 2008, 276p.

Budapest Danube blues, Autrement, Hors-série n°34, octobre 1988, 217p.

Le goût de Budapest, Mercure de France, Le petit mercure, 2005, 127p.

III / Un peu d’histoire, de littérature et quelques disques.

Catherine HOREL, Histoire de Budapest, Fayard, 1999, 333p.

François FEJTÖ, Requiem pour un empire défunt : histoire de la destruction de l’Autriche-Hongrie, Seuil, Points histoire, 1993, 464p.

François FEJTÖ, 1956, Budapest, l’insurrection : La première révolution anti-totalitaire, Editions Complexe, Collection Historiques, 2006, 218p.

Miklos MOLNAR, Histoire de la Hongrie, Librairie Académique Perrin, Collection Tempus, 2004, 469p.

Imre KERTESZ, Être sans destin, Le refus, kaddish pour l’enfant qui ne naîtra pas, Babel.

Sandor MARAI, Mémoires de Hongrie, Le livre de poche.

Peter NADAS, Histoires parallèles, Plon.

Bela BARTOK, Le château de Barbe-Bleue (CD).

Franz LISZT, Rhapsodies hongroises (CD).

Le mardi 28 mai 2013, Monsieur Kalman, premier conseiller à l’Ambassade de Hongrie, et sa femme sont venus parler au lycée de leur pays. La conférence a été suivie d’un échange intéressant avec les étudiants.


LE REPORTAGE PHOTOGRAPHIQUE ET LE COMPTE RENDU SONT DE MARION BONNASSIES

Après un long mais mémorable trajet en car de 23h, nous sommes arrivés au but tant attendu : Budapest !

Dès notre entrée dans la ville, nous avons rencontré Grégoire, notre guide hongrois, et commencé les premières visites avec lui.

Le visage de la capitale est intéressant car il mélange un passé riche et multiple, et un présent fait de mutations en cours.

Tout d’abord, nous nous sommes promenés dans les beaux quartiers touristiques et d’affaires de Buda, tout en couleurs. Il y a de grandes et imposantes bâtisses. Malgré tout, le reste de la ville, Pest, reste plutôt sombre et le gris des bâtiments y prédomine. Nous en avons vu un beau panorama en contrebas depuis le Bastion des Pêcheurs.

Différents lieux religieux se côtoient. De l’église St Matthias à la basilique St Étienne, en passant par la synagogue considérée comme la plus grande d’Europe, Budapest regorge de richesses artistiques et historiques. Petite anecdote intéressante : la synagogue a été dessinée par un architecte chrétien. Ainsi, elle a un plan basilical alors qu’une synagogue est normalement carrée ; elle abrite un orgue alors que la musique est interdite ; et un cimetière est blotti à ses pieds alors que cela n’est pas autorisé traditionnellement. Elle est tellement originale qu’elle a été copiée par une synagogue américaine ! Mais il est vrai que c’est un très bel et intéressant édifice.

Nous avons aussi visité plusieurs musées. Ceux contenant des Beaux-Arts, tels que la Galerie Nationale hongroise ou le musée des Beaux-Arts, sont du même style que d’autres musées européens dans leur architecture et dans leur contenu. On a pu notamment y rencontrer des Goya et des Velázquez.
J’ai particulièrement apprécié de découvrir un lieu incontournable de Budapest : la Maison de la Terreur. C’est une sorte de musée, où sont présentés les deux régimes dictatoriaux qu’a connus le pays : les régimes nazi et communiste. Sa scénographie peut paraître polémique, comme le fait d’insuffisamment contextualiser les informations historiques contenues dans les documents présentés. Enfin les vidéos d’archives sont peu souvent traduites en anglais. Ce musée s’adresse d’abord sans doute aux Hongrois, avec une orientation nationaliste implicite. Il leur donne plus à ressentir qu’à réfléchir. C’est devenu un passage obligé maintenant à Budapest.

Enfin, nous avons visité trois belles villes de la courbe du Danube : Visegrad, Eztergom et Szentendre, une belle escapade d’une journée hors des murs de Budapest.

Ainsi, le charme de cette ville repose bien sur son multiculturalisme historique. Auquel il faut ajouter l’importance des espaces verts en son cœur même. Associées au Danube, ces richesses naturelles et artistiques embellissent la capitale de la Hongrie !

Nous avons pu la comparer à Vienne que nous avons traversée rapidement by night sur le chemin du retour.

Documents joints

Portfolio

Le centre de Buda Vue panoramique sur le Danube et Pest L'église Saint Matthias La cathédrale d'Eztergom La boucle du Danube La Parlement hongrois Le monument du millénaire Devant le musée Franz Liszt Le musée de la terreur La grande synagogue.

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Joliot Curie - Nanterre (académie de Versailles)
Directeur de publication : Madame MOTTA GARCIA